Stéphane Nadalié – Tonnelerie Nadalié

Portrait de Stephane NADALIE, president de la tonnelerie Nadalie en Gironde pres de Bordeaux en NOuvelle Aquitaine (souyh western France) par Ulrich Chofflet photographe auteur.

Stéphane Nadalié, une passion simple.

Comme Obélix, Stéphane Nadalié est tombé « dedans quand il était petit ». Sauf que ce n’est  pas dans une marmite de potion magique, mais dans les barriques, que ce médocain a plongé à la naissance. Arrière petit-fils d’Auguste Nadalié, fondateur des tonnelleries éponymes, Stéphane Nadalié raconte comment gamin il passait ses journées dans l’atelier jouxtant le jardin familial : « j’aimais les barriques, le bois, son odeur ». Il sait très vite qu’il passera sa vie à travailler dans le bois, mais pas question de prétendre à un chemin tout tracé : c’est par « la petite porte » qu’il entre dans l’entreprise familiale à 19 ans, après un baccalauréat « commerce et industrie du bois option scieur affûteur » à Bagnères-de-Luchon, en Haute-Garonne. 

« Se faire un prénom »

« J’avais un nom, mais il a fallu que je me fasse un prénom ». Il commence donc à l’empilage du bois avant de passer à l’atelier de fabrication. « Ce n’est pas parce qu’on s’appelle Untel, qu’on est directement promu chef d’entreprise », insiste-t-il, conscient que « pour bien manager, il est important de bien connaître toutes les étapes de la fabrication ». Il suit également des cours du soir en comptabilité et en gestion. Et ce n’est qu’à 40 ans, qu’il prend les rênes de l’entreprise familiale, accompagné par ses quatre frères et sœurs. 

Que perdure la barrique

Une consécration qu’il ne prend pas à la légère. Car pour Stéphane Nadalié, la tonnellerie est avant tout une histoire de passion, qu’il espère immortelle  : « Il faut que dans 1000 ans il y ait toujours des tonneliers ». Aussi, à peine nommé PDG, décide-t-il de tout mettre en œuvre pour faire partager cette passion. « On est la première tonnellerie de France à avoir organisé des journées portes ouvertes ». Objectif : faire connaître un métier et un savoir-faire trop méconnu. « Au Centre de formation des apprentis de Blanquefort, les effectifs en CAP plâtrier sont complets alors que ceux en tonnellerie peinent à recruter ». Ce premier pas ne sera pas le dernier. En 2008, l’entreprise choisit de s’engager au côté de « Bordeaux fête le vin », et depuis, ne compte plus les partenariats qui la mettent à l’affiche dans la capitale girondine.  

L’ouverture d’un restaurant

En 2012, la fratrie décide d’ouvrir un restaurant à côté de la tonnellerie. On y sert les vins de Christine, la sœur de Stéphane et des produits du terroir. Là encore, l’envie de partager et de s’ouvrir est le fil directeur. A l’instar de la tradition des repas dominicaux en famille et entre amis dont raffole Stéphane Nadalié : « En fait, j’adore les dimanches pluvieux où l’on passe 4 heures à table ». 

Pour l’avenir, le quinquagénaire avoue « avoir encore plein de projets », avec toujours en tête la ferme volonté de transmettre sa passion pour la tonnellerie. Une passion indissociable de son amour pour la nature. Il suffit pour s’en convaincre de l’écouter parler des chênes vieux de 250 ans qui servent à la production des barriques. Avec son léger accent du Sud-Ouest, il donne à entendre tout le respect qu’il voue à ces arbres, sans lesquels son entreprise ne serait rien. 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Stéphane Nadalié
Tonnelerie Nadalié
Président

99, rue Lafont

LUDON MEDOC
33295 Blanquefort Cedex
Tel. 05 57 10 02 02

LUI ECRIRE
TONNELERIE NADALIE
2018-05-17T17:23:19+00:00