Nathalie Candalot – Groupe Agiliteam

Portrait de Nathalie Candalot, dirigeante du groupe Agiliteam

Nathalie Candalot, humanisme, engagement et performance

On devrait inviter Nathalie Candalot sur tous les plateaux de télé dans les débats où on caricature sans cesse les patrons véreux, vénaux et égoïstes de leurs privilèges. Son discours et son vécu de chef d’entreprise sont aux antipodes de cette image déformée. Avec son mari, Didier Candalot, elle est à la tête de deux entreprises de fabrication de pièces d’usinage de précision à Tarbes – ADB (depuis 1999) – et à Cestas avec Lutec (depuis 2016, fusion de Lubat et Precitech).

Un univers très concurrentiel avec des dominants – les donneurs d’ordre – et des dominés – les sous-traitants – et pourtant, cet ex-gymnaste acrobatique a réussi à marier haut de bilan et bien-être de ses 65 salariés : « On est soucieux de la solidité capitalistique, du rendement économique de nos sociétés mais on fait aussi la part belle à l’humain », lâche la PDG. Elle est à la tête de la holding Agiliteam créée en 2015 qui rassemble les différentes sociétés actuelles et à venir. « La réussite d’une entreprise, c’est d’abord un groupe de gens qui travaille bien, poursuit cette mère de trois enfants. Nous partageons des valeurs communes et nous sommes en symbiose avec eux. C’est pourquoi nous sommes des patrons opérationnels, avec une vraie présence et un vrai métier dans nos équipes ».

Son mari, Didier, se focalise sur la R&T, les nouveaux outils technologiques, la production. Egalement 1ère vice-présidente de la CCI de Tarbes, elle, se charge du développement commercial et stratégique, du management et de la communication. A ce sujet, il faut voir le teaser de la vidéo de présentation de leur holding.  Un régal d’humour, d’informations, de travail pro, avec un clin d’œil à l’Histoire avec un grand H, domaine que Nathalie affectionne particulièrement dans ses lectures, surtout la Renaissance.

Insuffler les mêmes valeurs

A 26 ans elle invite son mari à vivre ensemble… l’aventure industrielle entrepreneuriale. Son parcours précoce est jalonné d’expériences formatrices qui l’ont amenée à prendre ce chemin : après un master comptabilité-commerce et gestion décroché à 20 ans, la jeune femme fait ses armes dans la branche épicerie de l’entreprise américaine Mars. Elle y découvre l’Oncle Ben’s et la GMS. « C’était une bonne école pour la vente et la résistance à la pression ».  Cette fille unique de directeur d’usine en pétrochimie bifurque ensuite pendant près de cinq ans dans une PME de l’industrie papetière à Auxerre (dans l’Yonne). « J’y ai appris l’entrepreneuriat et les levées de fonds ». Puis, la PME est rachetée par le leader mondial du carton compact, Mayr Melnhof. « Là, j’y ai découvert le management des grands groupes et le goût d’entreprendre en PME ». C’est donc en 1999, qu’elle décide de voler de ses propres ailes : le couple rachète une TPE sous-traitante de l’aéronautique à côté de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Aujourd’hui, le chiffre d’affaire consolidé s’élève à 6,6 millions. Avec la création de la holding, Nathalie Candalot a de nouvelles ambitions : « Nous voulons consolider des unités industrielles en insufflant les mêmes valeurs et dynamiques que nous à nos débuts », assure, enthousiaste, la présidente de la holding.

D’autres horizons intellectuels

Après toutes ces années à se frotter au réel, à la réflexion aussi, cette femme faite chevalier de l’ordre national du mérite, a développé une notion très « Candalienne » selon ses propres mots : mettre de l’amour dans ce que l’on entreprend, que l’on soit salarié, cadre ou dirigeant : « C’est le meilleur moyen d’afficher sa sincérité : quand on aime ce que l’on fait et ce que l’on vit, on rayonne, et cela ne produit que du bien autour de vous. Cela fait 18 ans que l’on démontre que cette approche fonctionne, y compris dans le quotidien de nos affaires ».

Elle est également très engagée dans une association qui défend la place de la femme dans l’entreprise. Depuis 2016, Nathalie Candalot est vice-présidente nationale de l’association Femmes chefs d’entreprises (FCE). « Cela permet d’échanger avec des femmes à la tête de tous types d’entreprises, de partager nos savoirs et nos bonnes pratiques, de se soutenir dans les difficultés et de cultiver un réseau d’amitiés construites sur nos expériences respectives. Cela permet aussi de faire du lobbying sur des sujets économiques et mettre en avant quelques thématiques ayant un prisme plutôt féminin comme l’approche pragmatique et sociétale dans l’entreprise ».

Quand il lui reste un peu de temps, la quadragénaire boulimique s’évade dans les romans, historiques de préférence. Elle est incollable sur Robert Merle ! Mais c’est avec ses enfants et son époux qu’elle trouve sa plus grande source d’énergie : « Nos voyages en tribu sont essentiels à nos équilibres respectifs ».

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Nathalie Candalot
ADB
Présidente

Pyrène Aéropole
65290 LOUEY
Tel. 05 56 99 42 62

LUTEC
Présidente
ZI Toctoucau
27 chemin Lou Tribail
33610 CESTAS Cedex
Tel. 05 56 75 12 12

LUI ECRIRE
AGILITEAM
LUTEC
2018-01-25T15:35:48+00:00