Marie-Ange Gay Ramos – Etrelec – resoo : Club entrepreneurs Nouvelle Aquitaine

Marie-Ange Gay Ramos - Etrelec“La bonne polarité”

Lorsque vous êtes une jeune bordelaise titulaire d’un BEP, d’un Bac pro secrétariat et d’un BTS de gestion en alternance, rien ne laisse présager que vous dirigerez plus tard la société d’électricité fondée par votre père en 1981. C’est pourtant le destin de Marie-Ange Gay Ramos qui se remémore son entrée dans l’entreprise. « C’était en mai 1998. Je suis venue pour travailler l’été et je n’en suis jamais repartie ». Elle se souvient à cette époque du chantier emblématique au Stade de Bordeaux en prévision de la coupe du monde de football. « Au fil du temps, je me suis appliquée à bien comprendre tous les rouages du métier. Je l’ai fait en toute humilité, en expliquant que je voulais apprendre. Les salariés n’ont pas vu en moi la fille du patron, mais plutôt une jeune avide de comprendre leur métier et de s’y épanouir ». Diplômée de l’Ecole Supérieure des Jeunes Dirigeants du Bâtiment, Marie-Ange Gay Ramos chiffre aujourd’hui des opérations de plusieurs centaines de milliers d’euros, elle assure aussi bien le recrutement de techniciens que la gestion de tous les secteurs de l’entreprise. Elle doit ce savoir-faire à ses parents qui continuent de lui prêter main-forte si besoin. « Nous préparons la transmission de l’entreprise. Pour moi, mes parents sont éternels et feront toujours partie de l’entreprise » souligne la dirigeante, dont le mari, chargé d’affaires, est également à ses côtés dans une entreprise familiale par excellence.

Présidente de la FFB de Gironde

Chef d’entreprise et maman de deux adolescents de 10 ans et 13 ans et demi, Marie-Ange Gay Ramos avait déjà de quoi occuper ses journées. Pourtant, elle est devenue fin novembre 2015 Présidente de la Fédération Française du Bâtiment de Gironde. « J’ai abdiqué » plaisante-t-elle, pour souligner ses premières réticences à accepter cette fonction qu’elle ne regrette pas, même si celle-ci s’avère chronophage. « Entre les mails, les téléphones, les réunions et les actions de représentation, je consacre la moitié de mon temps à la fédération. Heureusement, je peux compter sur mes collaborateurs. Il ne faut pas hésiter à déléguer » souligne-t-elle. Avec à la clé des dossiers essentiels pour elle en ce début de mandat : lutter contre le travail détaché illégal, privilégier les entreprises locales et favoriser l’accès aux métiers du bâtiment pour les apprentis et les jeunes. Cet investissement pour la FFB n’est pas nouveau. « Très vite, j’ai fait partie du comité de pilotage national à l’origine de la création des groupes jeunes dirigeants dans toute la France » explique Marie-Ange Gay Ramos, symbole d’une présence féminine dans un secteur encore très masculin. « Je ne suis pas féministe mais je souhaite bien évidemment que de nombreuses femmes accèdent à nos métiers et à des postes de responsabilité » plaide celle qui représente également le bâtiment à la CGPME et au MEDEF. « Je ne fais pas cela pour ma société, car on s’interdit toute collusion d’intérêt. J’aime en revanche faire avancer les idées auxquelles je crois et œuvrer pour tous les acteurs de la profession ». Faute de temps, elle ne peut encore pas reprendre le judo ni l’équitation, mais y songe, tout comme elle souhaite faire passer un cap à sa société qui compte une vingtaine de salariés. Un challenge que la dirigeante, organisée et bien entourée, a toutes les chances de réussir.

Marie-Ange Gay Ramos
Etrelec
23 rue Descartes
33290 Blanquefort
Tel : 05 56 35 84 60

LUI ÉCRIRE
L’ENTREPRISE
2017-02-26T17:32:49+00:00